Journal d’une voyante part.3 : Dilemme !

Le dilemme de tous voyants est le suivant (enfin je pense) :

Devons-nous dire tout ce que nous ressentons tout le temps, lorsque nous sommes en consultation ou dans le cadre privé ?

En effet, quel voyant ne s’est pas retrouvé face à ce dilemme.

Pour ma part, il m’est arrivé plusieurs fois de me retrouver dans ce cas.

En consultation face à une personne que je ressentais fragile, trop fragile, pour entendre un décès ou un gros coup dur, je me suis demandé si je devais quand même lui annoncer. 

Je me suis dis que la personne qui vient vers moi pour une consultation souhaite tout savoir, mais s’attendait-elle à une chose sombre de sa vie. Alors j’ai décidé de ne pas prononcer le mot décès, j’ai essayé de lui faire comprendre sans le dire ( voici là tout l’art du voaynt et de la psychologie…)  avec toutes les pincettes possible.

Je me suis vu lui dire :  » Je vois un chemin très douloureux pour vous, beaucoup de pleurs et donc une période sombre, qu’elle devra surmonter de tout son coeur, de tout son être pour ne pas sombrer « 

Lorsque qu’elle m’a demandé qu’elle en était la raison, j’ai été incappable de lui dire que je voyais le décès d’une personne très proche.

Je lui ai répondu que je ne voyais pas la cause de cette période sombre, je lui ai dis que le message était :  » Profitez des gens autour de vous, passez cette période sombre et ensuite vous irez mieux. » 

Lorsque nous avions terminé je me suis demandé si j’avais bien fait. Si le faite de préparer cette personne à savoir qu’elle aura un période dure, est ce que cela l’aide vraiment ?

 Mais j’ai agi en mon âme et conscience. 

Quelques mois après j’ai eu cette personne au téléphone, elle m’a dit que son papa était décédé, que ma voyance, lorsque que ce drame est arrivé, l’avait aidée, elle savait qu’une periode dure allait arriver et quand c’est arrivé cela la conforté dans le faît que rien n’aurait pu changer cela. 

Elle m’a aussi dit que quand je lui ai dis de profiter des gens autour d’elle, elle a pensé directement à son papa et elle en a profité un max sans vivre non plus avec la hantise qu’il allait mourrir, que donc les derniers moments passés ensemble ont étés merveilleux et elle m’a remercié pour cela ! Du coup elle ne regrettait rien,  elle m’a dit aussi qu’elle n’aurait pas autant profite sereinement si je lui avait dit les mots : votre papa va mourrir.

Cela ma rassurée dans l’idée que j’avais eu raison, que lorsque que je sens une personne trop fragile, je prépare la personne pour lui annoncer un grosse periode de douleur, mais si je ne la sens pas capable d’entendre les vrais mots, j’ai raison de cacher ma vision et de simplement prévenir avec des mots !

Ai-je raison ?

Lorsque je sens la personne capable d’entendre je le dis que ce soit un décès, un accident ou une maladie j’en parle !

Mais là un autre dilemme me perturbe et celui ci est plus compliqué et j’aimerais aussi avoir vos avis dessus : 

Lorsque je ne suis pas en consultation, que je suis dans ma vie privée, entouré d’amis de connaissances ou de personnes que je viens juste de rencontrer et que je vois, que je capte  des choses bonnes ou mauvaises d’ailleurs, sur son avenir dois-je lui dire ? 

Je pars du principe que oui, si nous, les voyants, le captons c’est qu’il y a une raison.  

Je ne mettais jamais vraiment posé cette question en faîtes, mais un jour, en dischotèque, dans un fumoir, je me trouvais face à un homme et j’avais ce message qui se répétait dans ma tête :

 » Parle lui de son enfant, dit lui qu’il doit aller s’en occuper, qu’il doit faire partie de sa vie ! »

Sujet très délicat n’est ce pas ? Surtout sur quelqu’un qui ne m’avait rien demandé et que je ne connaissais pas …

Et bien je me suis lancé, je lui ai dit :  » Excuse moi, cela va te paraître bizarre, mais j’ai comme un ressenti sur toi et voilà le message… « 

Je lui ai dis et il a eu une réaction à laquelle je ne m’attendais pas mais qui dans le fond était logique :

 » Qui es tu toi , pour me parler de ma vie, que connait tu de ma vie, es tu voyante ? si c’est le cas je ne t’ai rien demandé  » 

Et il est parti faché, très faché !

Je me suis dis, vu sa réaction que le message l’avait touché, que j’avais eu un bon ressenti mais depuis ce jour, j’ai ce dilemme en moi !

Dois-je tout dire et tout le temps dès que je ressens une chose.

Car je me dis que si je le ressens c’est qu’il y a une raison. 

Ou dois-je me taire et simplement controler mes « visions » ?

Parfois je le dis, mais à chaque fois j’ai une boule au ventre de peur de blesser quelqu’un ou qu’il se sente jugé.

Mais quand je ne le dis pas, j’ai comme cette « voix » entre guillemets hein !!! c’est pas une voix comme Jeanne d’Arc, disons que c’est comme si je me parle à moi même quand je pense, j’ai cette voix là qui résonne encore et encore jusqu’à ce que je le dise, alors j’ai appris avec le temps à gérer cette voix qui sonne jusqu’à ce que je parle. Mais parfois peut-être ai je tords, peut-être que cette fois là mon ressenti aurait pu aider ! 

Je veux dire c’est comme une coiffeuse doit elle toujours dire :

 » Tiens cette coupe là t’irai bien, ou encore tes cheveux sont trop ternes …  » Pour certaines, elles le prendraient mal, mais pour d’autres, verraient-elles une occasion de savoir ce qui lui va ou pas !

Voici ce dilemme que j’ai voulu partager avec vous, qui me perturbe, je suis sûr que je ne suis pas la seule voyante à l’avoir !

Merci de votre lecture, et aussi et surtout pour vos avis ! 

A bientôt pour la partie 4 de mon journal . 

Kalyssa. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :